Retour page d’accueil

Les foires et marchés



Les foires et les marchés sont des manifestations très anciennes :
Pour preuve, cette inscription murale très effacée et datant certainement du XVIIème siècle, retrouvée dans un caveau du château et qui retrace les dates des foires à Rochechouart à cette époque.



Une foire à Rochechouart au début du 20ème siècle


En 1785, le curé Brandy dans la “Situation de la paroisse” indique “qu’il y a dans l’année dix-huit foires où l’on conduit veaux, vaches, boeufs, chevaux, ânes, blé de toute espèce. Il y a marché tous les jeudis de chaque semaine et l’on y amène des cochons de toutes les tailles, blé de toute espèce....”
Les quatre foires principales se tenaient, à cette époque, le 20 Mai, à la Saint-Barnabé, les jours de la Saint-Michel et de la Mi-Carême.
Après la révolution, les changements de date sont fréquents. Ainsi, le 4 fructidor, an VII, l’administration municipale fixe la date des foires et des marchés ainsi qu’il suit :
“Les 4 et 8 de chaque décadi, il y aura marché.
Le 6 de chaque mois, il y aura foires appelées ordinaires.
Les 2 vendémiaire, 15 ventôse, 17 floréal et 23 prairial, il y aura foires extraordinaires.”
Au début du 20ème siècle, après divers changements, il existe douze foires dans l’année, le 26 de chaque mois, et deux foires extraordinaires, les 11 février et 11 décembre.
On ne peut imaginer aujourd’hui l’importance qu’avaient ces foires et la foule qu’elles drainaient de toute la campagne environnante. La ville était envahie. Le marché aux bestiaux se tenait place du champ de foire, près du château, et place Pontville. Les trajets du tramway et du chemin de fer étaient doublés pour l’occasion et les hôtels, restaurants et cafés étaient bondés et refusaient du monde...





La foire actuelle, tous les 26 du mois