Retour page d’accueil

Les anciennes fortifications de la ville






À l’époque féodale, la ville de Rochechouart était fortifiée.
Il existait une enceinte et des tours qui rejoignaient les fortifications du château. Des portes permettaient l’entrée dans la ville :
Au nord la porte Marchedieu et la porte Panard, à l’est la porte du Grippé et la porte Béraud, à l’ouest la porte de la Vigne, au sud la porte du Pic. La porte du Tourniquet et la porte Dorée permettaient l’accès au château.
L’enceinte de Rochechouart n’existe plus. Seules 3 tours ont été épargnées sur la partie est, en bordure des charmilles et au nord, à l’angle de l’ancienne place Marchedieu.
L’autorisation de détruire les fortifications qui menaçaient ruine est donnée par le bureau des finances de Poitiers, le 28 mars 1776.
Le 22 Décembre 1776, cette information est communiquée aux habitants et ceux-ci sont invités à l’achat des pierres de démolition.
C’est ainsi qu’après avoir résisté maintes fois aux assauts des soldats anglais, les murailles s’effondrèrent sous les coups de ses propres habitants.



Les anciennes tours encore visibles côté “Charmilles”