Retour page d’accueil

La “Gerbe”



Un grand merci à Angel CONTAMINE et son épouse pour leur accueil chaleureux et la documentation fournie.





C’est à la suite de l’organisation des ostensions de l’année 1953 que l’abbé Bazataqui, curé de Rochechouart, eut l’idée de fonder une société pluri-disciplinaire à vocation sportive et artistique.
En effet, à cette époque, l’A.J.R. (Avenir de la Jeunesse Rochechouartaise) qui venait de connaître de brillantes années, allait bientôt disparaître et le R.O.C. (Rochechouart Olympic Club) n’était pas encore créé. La nouvelle société visait donc à combler un manque et constituer un nouveau pôle d’attraction pour la jeunesse de la ville.
La “Gerbe” était donc née avec une section gymnastique, garçons et filles, et une section ping-pong.
Les entraînements avaient lieu à la maison des oeuvres et dans les locaux de l’hospice.
Sous l’impulsion de cadres et bénévoles actifs et dévoués à l’instar des frères André et Angel Contamine, l’association va bientôt connaître ses heures de gloire. Les efforts de la section gymnastique seront récompensés par un titre de champion d’Aquitaine obtenu à St-André de Cubzac.
Une chorale qui existait déjà sera englobée dans l’association et connaîtra son apogée avec l’arrivée à Rochechouart d’un féru de musique et de chants, Robert Guelerin.
Une section basket viendra même se greffer à l’association pendant quelques années sous l’impulsion de quelques anciens de l’A.J.R., Delage, Stortz, Tardieu.
En 1957, il est décidé de créer une fanfare. Une recherche des fonds nécessaires à l’achat d’instruments est lancée. Des séances de théâtre, de variétés, des participations à des fêtes permettent de récolter un peu d’argent.
La “Gerbe” participe à des concours fédéraux deux à trois fois par an et se distingue notamment par l’unicité de la tenue vestimentaire de tous ses membres, peu fréquente pour l’époque (pantalon blanc, polo jaune, béret rouge, écusson).
Une grande émotion étreint les dirigeants lorsque le 5 Juillet 1959, à Bergerac, les organisateurs de la manifestation demandent que la “Gerbe” (qui s’était déjà produite le matin), assure le défilé final. C’était là la reconnaissance de tous les efforts produits et une grande récompense pour tous.
Au début des années 80, des voyages, des échanges sont organisés au Pays Basque, au Puy en Velay, en Allemagne, en Suisse.
À la fin des années 80, le recrutement se fait plus difficile. Plusieurs dirigeants ne sont plus là, certains membres se sont éloignés de la ville pour des raisons diverses; les goûts, les mentalités ont évolué.
La “Gerbe” est toujours présente, mais ses activités se limitent désormais à la chorale et l’organisation des ostensions tous les sept ans. Peut-être d’autres projets seront explorés dans l’avenir....
Cependant cette belle aventure reste gravée dans la mémoire des rochechouartais et fait désormais partie intégrante de l’histoire de notre ville.




Première sortie de la “Gerbe” à Rochechouart le 10 Mai 1958



Défilé place de l’église (fin des années 1950)



Place du château, devant l’ancienne gendarmerie (fin des années 1950)



La “Gerbe” défile à Limoges





Répétition à la maison des oeuvres



Place Octave Marquet avec une réplique du canon de Rochechouart au début des années 1970



Ostensions 1974




La section gymnastique “garçons” de la “Gerbe” au début des années 1960




La section gymnastique “filles” de la “Gerbe” en représentation lors d’une kermesse au début des années 1960




La section gymnastique “filles” de la “Gerbe” au début des années 1960



  Retour haut de page